BILAN GRAND PRIX GUYADER 2017

RÉAUTÉ CHOCOLAT 3e du Grand Prix Guyader et vainqueur des runs de vitesse

Une semaine après la victoire sur le Tour de Belle-Ile, RÉAUTÉ CHOCOLAT enchaînait ce week-end à Douarnenez sur le Grand Prix Guyader, alternance de parcours côtiers et de runs de vitesse. Là encore, tout s’est passé à merveille pour l’équipage d’Armel Tripon, qui termine 3e au classement général et signe le meilleur run de vitesse. Bilan par thèmes avec Armel Tripon…

Le bilan sportif

« On termine troisièmes au général, ce qui est très bien car n’oublions pas que nous sommes encore en phase de découverte du bateau ! Nous avons fait de belles choses : nous avons souvent été en tête, nous avons gagné une des courses côtières et potentiellement, sans de petites erreurs de jeunesse, nous pouvions faire mieux encore. Ce que je retiens surtout c’est que ce n’est que notre deuxième compétition et que nous ne sommes pas du tout ‘à la rue’, comme on dit, mais au contraire parfaitement dans le match. Nous sommes en permanence en lutte rapprochée avec Erwan Le Roux et Lalou Roucayrol, qui ont beaucoup plus d’expérience que nous dans cette classe. Bref, c’est vraiment très très positif. Cela veut dire que nous sommes sur la bonne voie et aussi que nous ne nous sommes pas trompés dans toutes les améliorations apportées au bateau pendant le chantier d’hiver. »

Record des runs : 29,5 nœuds de moyenne et une pointe à 36,6 !

« La journée de vendredi a été époustouflante, dans des conditions très musclées : 25 nœuds de vent moyen et des rafales à 33 nœuds. C’était chaud mais nous avons pris confiance avec l’équipage au fil des runs – des sprints sur 2,5 milles – et nous repartons avec le meilleur chrono de tous les bateaux inscrits : un run à 29,5 nœuds de moyenne, dont une pointe à 36,6 nœuds au GPS (ce qui veut dire 38 ou 39 nœuds au speedo) ! C’était incroyable ! Il ne faut pas faire de bêtises et être très concentré dans ces conditions, mais quel plaisir de voir le bateau aller bien au-delà des polaires de vitesse prévues et garder un comportement très sain. Personne ne pensait que nous pourrions atteindre des vitesses pareilles, pas même nous. C’était très intense. Vendredi matin au départ il y avait de l’appréhension et de la tension car c’était la première fois qu’on utilisait le bateau dans ces conditions-là. Mais au fur et à mesure des runs nous avons pris confiance dans la conduite du bateau et je voyais que l’équipage répondait parfaitement, ils ont fait un super boulot ! Il y avait une belle cohésion et une euphorie générale : à la fin du run victorieux on a tous hurlé de joie, aussi bien l’équipage que les invités à bord ! Ce sont des moments géniaux à vivre ! »

Des invités à bord

« A chacune des six courses côtières et sur les deux après-midis de runs de vitesse, nous avons eu des invités à bord (journalistes, clients, partenaires…). Ils ont pu vivre de l’intérieur ce qu’est la régate et les runs de vitesse sur des bateaux pareils, c’est génial. Nous sommes le seul sport à pouvoir proposer ça, c’est une grande chance de pouvoir partager ça. Il n’y a quasiment pas de comparaison possible… ou alors imaginez que vous êtes à l’arrière d’une voiture de rallye de haut niveau pendant une spéciale ! C’est un des ‘plus’ indéniables de la classe Multi50. Les invités ont vécu avec nous ces grands moments… à voir leurs mines réjouies et leur enthousiasme, je pense qu’ils n’ont pas été déçus ! C’était du grand spectacle. D’ailleurs les photographes se sont régalés eux-aussi : il y a des images extraordinaires de ce week-end à Douarnenez… »

En Bref : Recyclage intelligent au bénéfice des Ptits Doudous

Des chocolats RÉAUTÉ étaient distribués à foison sur le village de la course et le public était invité à jeter les emballages dans de grands bocaux gradués installés un peu partout. Plus ces bocaux sont remplis, plus importante est la somme que RÉAUTÉ CHOCOLAT va reverser au profit de l’association les P’tits Doudous. Présidée par Nolwenn Febvre (marraine du bateau), celle-ci œuvre pour le bien-être des enfants hospitalisés devant subir une intervention chirurgicale. L’organisation de la course, les marins et leurs équipes, et le grand public ont tous parfaitement joué le jeu. Si bien d’ailleurs que RÉAUTÉ CHOCOLAT envisage sérieusement de pérenniser cette action bénéfique pour tous, à la fois pour la propreté du village et pour les actions des P’tits Doudous. Bravo à tous !

 

X